L’Empathie, des bases pour la Vie

 

Des ateliers pour apprendre l’empathie en milieu scolaire et y développer la coopération et le respect par la pratique du dialogue et des jeux coopératifs.

   

Des ateliers en cohérence avec programme "d’éthique et culture religieuse" du système scolaire Québécois.
 

Le programme « L’Empathie, des bases pour la Vie » se veut un projet créé suite à un long mûrissement pour moi, dans mes propres apprentissages de ces compétences que je propose et que je veux offrir en cohérence et en intégrité avec mes valeurs profondes.

 

Je me suis inspirée de mes expériences variées afin que ce programme et ce qui y est proposé ait le potentiel, d’inspirer les élèves québécois du niveau primaire à développer diverses compétences qui sont proposées dans le cadres du programme d’éthique et culture religieuse.

Lors de ce programme, les élèves seront mobilisés, par des jeux coopératifs et divers exercices d’apprentissages, pour être en interrelation et développer les compétences proposées par l’expérience directe de celles-ci, basé sur leur quotidien et leur niveau de développement actuel. Les valeurs de base que propose ce programme sont la coopération, l’empathie, la responsabilité, le respect, l’appartenance, la conscience, la contribution, la confiance, la sécurité et le sens.

"L’intérêt d’instaurer une éducation à l’empathie, émotionnelle notamment, dès l’école primaire constitue un « socle moral » sur lequel d’autres compétences sociales viendront se nourrir. L’empathie émotionnelle est en jeu chaque fois que des personnes sont en interaction."

-  Partenaire Climat Scolaire -

Témoignage sur les impacts des ateliers

dans la classe de 3e année de Mme Marchand à l’école l’Eau Vive

   

Les enfants ont beaucoup apprécié et cela a permis de nous rapprocher. Les enfants se sont rapprochés entre eux et entre autre, avec ceux qui parlent moins souvent.

Loïc, un enfant différent, a enfin un ami et c’est étonnant car il a été seul tout au long de l’année.

Le contenu est intéressant et les jeux coopératifs sont idéaux pour permettre aux enfants d’apprendre dans l’action.

Le climat de classe :

  • Certains élèves qui n’avaient pas d’amis créent des liens avec d’autres.

  • Moins gênant d’adresser la parole aux autres.

  • Les jeunes qui sont plus sensibles ont embarqué facilement dans les activités proposées.


Les jeunes qui avaient de la difficulté à s’inclure, qui n’étaient pas capables de se placer avec les autres et choisissaient d’avoir des comportement qui dérangent le groupe dans un cadre d’apprentissage, ont réalisé que leur comportement n’est pas avantageux.

Les jeunes ont appris à prendre leur leadership de manière positive :

  • Prendre la parole respectueusement pour dire son idée.

  • Attendre son tour pour parler et laisser les autres s’exprimer.

  • Écouter les idées des autres avec calme et en tenir compte.

La gestion des conflits :

  • Les enfants qui sont sensibles face aux conflits sont devenus plus habiles à les régler en les adressant avec paix.

  • Une gang de garçons qui jouaient au soccer avec des équipes au nombre inégal réagissaient, avant les ateliers d’empathie, avec des coups, bagarre et commentaires négatifs. Avec les ateliers, ils ont appris à communiquer leurs sentiments et leurs besoins pour mieux coopérer ensemble. Par la suite, en communiquant avec respect, ils ont trouvé des solutions viables à long terme, de manière autonome, en vivant la collaboration entre eux.
     

Le soutien pour l’enseignante :
Les ateliers proposés ont servi pour évaluer les élèves concrètement et directement en lien avec les objectifs du programme d’éthique et culture religieuse.

  • Ils ont grandement aidé pour l’évaluation des objectifs

  • Les projet est déjà monté et ça soulage et soutien de pouvoir se détendre et participer avec les élèves sans avoir de recherches à faire, ni de préparation de cours.

  • C’est très efficace et l’enseignante n’a pas besoin de fouiller car les pistes de réinvestissement sont proposées. Elles sont utiles et précieuses, surtout à l’approche des périodes d’évaluation.


Les apprentissages :

  • L’empathie est une nouvelle ressource qui fait du bien au professeur. Nous avons réutilisé l’empathie en classe, suite aux ateliers et cela permet aux enfants de réaliser leur impact pour faire des nouveaux choix.

  • Les enfants ont appris à communiquer, à s’exprimer, à observer et écouter avec le non-verbal et l’expérience fut intéressante pour développer leur capacités.

  • Les jeux coopératifs sont intéressants et un plus qui bonifie la manière d’apprendre des valeurs aux enfants.

  • Les enfants ont fait des apprentissages sur la coopération plutôt que de décider et réagir négativement.


À refaire à chaque année pour avancer en y travaillant régulièrement. C’est une évidence pour moi que ces ateliers sont pertinents et que ça en prend à chaque année pour que les enfants prennent leur place et intègrent davantage la coopération et l’empathie.              

Mme Marchand

 

© 2015 Carolyne Dupré 

  • LinkedIn Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon