Qu'est-ce qui se cache derrière la gêne?

26/08/2016

Écrit par

 

Vous arrive-t-il parfois de ressentir la gêne aussi appelée timidité?

 

Abondantes sont les situations pour lesquelles une personne peut ressentir de la gêne, à la fois dans nos relations professionnelles que dans les relations interpersonnelles en tant que parent, ami, fille, soeur, conjoint, etc.

 

En cette période de rentrée scolaire, peut-être que votre enfant se sent timide à l'idée d'aller vers des enfants qu'il ne connais pas ou encore gêné de rencontrer un nouveau professeur...

 

Souvenez-vous d'une fois où la situation a fait en sorte que la gêne était le sentiment prédominant...(retenez votre idée, on y revient...)

 

Au fond qu'est-ce que la gêne? "Ce qui met à l’étroit, mal à l’aise, ce qui empêche d’agir librement." est la manière dont ce mot est définit dans Wikipédia *

 

Cet élan que j'ai d'écrire sur la gêne, c'est un "AH HA!" qui est venu à ma conscience suite à une situation ou j'ai sentie une part de moi gênée, moi qui me caractérise plutôt comme une personne volubile, extravertie, sociable, curieuse de nature...

 

Dans la situation qui s'est passée, j'ai pris quelques instant pour m'écouter, accueillir cette part de moi gênée...pour ressentir les sensations physiques qui l'accompagnait et découvrir que c'était gelée...FIGÉE!

 

Selon le Larousse,  le verbe "figer" se définit entre autre par ces mots : "Empêcher quelque chose d'évoluer, de se modifier, lui donner un aspect rigide, immuable" **

 

Je vous partage un exemple de mon vécu, comme ma situation initiale, mon souvenir d'une situation où la gêne était le sentiment prédominant...
 

Je vous partage ma situation : Lors d'une fête familiale, je devais être âgée d'environ 9 ans, nous nous trouvions dans un restaurant italien de Montréal, où la famille du côté de ma mère s'y rassemblait. Plusieurs familles de la communauté italienne y partageaient et échangeaient des moments avant le repas de lasagne prévu. Vous devinez la suite? Une "matante" italienne portant des vêtements de taille XXL, sentant le parfum en spécial, s'approcha de moi pour me prendre les joues, avec ses deux mains, en faisant un mouvement de brassage avec mon visage et me dit..."Eh qu'elle ressemble à sa mère elle!"

 

FIGÉE...J'ai complètement figé! Aucun mots de pouvaient sortir de ma bouche ni aucun mouvements pour signifier à la "matante" l'inconfort que je ressentais dans mon visage...Rien...Le sentiment de gêne à pris toute la place et j'ai figé.

 

Je vous raconte cette bride d'histoire pour vous partager cette découverte que le sentiment de gêne, est une forme de réaction au stress.

 

Les éléments déclencheurs de stress sont multiples et variables, toutefois, ses éléments tel que la menace, la perte de contrôle, l'imprévisibilité, la nouveauté (comme dans le contexte de rentrée scolaire par exemple), les compétences ou l'ego, sont des ingrédients universels, selon une étude menée à Montréal sur le stress. ***

 

Les différentes réactions au stimulus de stress sont :

  • En anglais les 3 F : Fight - Freeze - Flight 

  • En français : Attaquer - Figer - Fuir

Figer...

 

C'est en me souvenant de cela, que j'ai touché à de la clarté sur ce qui s'est passé pour moi, dans mon expérience d'adulte qui a senti de la gêne tout récemment. Un "AH HA!" de découvrir que je vivais une réponse au stress dans une situation d'imprévisibilité.

 

L'accueil et l'écoute que je me suis donnée m'a permis de découvrir que, au fond, un besoin de sécurité n'était pas satisfait face à la situation. Je me suis donné de l'empathie, pour reconnaître pour moi-même ce besoin de sécurité et de douceur, de respect de mon rythme pour ensuite faire le choix d'être douce avec moi-même dans la situation. Cela m'a permis ensuite de choisir des stratégies, des actions, pour me donner de la sécurité, de prendre soin de moi.

 

Exercice de connexion, pour être en lien avec soi avec curiosité.

 

1. Souvenez-vous d'une fois où la situation a fait en sorte que la gêne était le sentiment prédominant. Revisitons votre situation initiale, votre souvenir d'une situation où la gêne était le sentiment prédominant et je vous propose de l'explorer, avec une écoute bienveillante et sans jugements, pour découvrir les sentiments et les besoins, en lien avec la situation.

 

2. Quels sont les sentiments ou peut-être est-ce une sensation physique, un goût dans la bouche, une tension dans une partie de votre corps?

 

Dans ma situation de petite Carolyne, 9 ans, au restaurant italien :

- Les sentiments présents : gêne, gelée, figée, inconfortable, coincée

- Les besoins que je touche, dans l'instant en repensant à la situation:

besoin de sécurité, besoin du sens de ma valeur, d'appartenance

 

3. Quels sont les besoins qui sont important pour vous, là, maintenant, en lien avec la situation?

 

Je vous invite à être curieux ou curieuse pour les découvrir!

 

 

Nombreuses sont les situations ou un enfant ou même un adulte vit de la gêne.

 

J'ai observé à plusieurs reprises que lorsqu'un enfant vit de la gêne, des parents disent à leur enfant quelque chose comme ce qui est écrit ci-dessous :

  • "C'est pas si pire."

  • "Voyons tu n'as pas à être gênée."

  • "Vas-y demande-lui ce que tu veux lui demander."

  • "Viens-t-en dire bonjour à ma tante Rita, fais pas ton gêné."

Puis est-ce que ce sont ces pensées vous viennent lorsque la gêne prend la place dans votre quotidien?  

 

Questionnons-nous sur les impacts de telles paroles face au sentiment de gêne, à la fois pour le parent et pour l'enfant qui le vit.

 

L'impact possible sur l'enfant à ces mots : Pression, fermeture, culpabilité, honte, fige...Ne veut pas, refuse...

 

Cet impact possible fait en sorte que l'enfant ne va pas agir, en réponse à ce que le parent lui dit, parce qu'il n'a le goût et que cela n'a pas du sens pour lui ou elle. S'il agit, il le fera, de reculons, plutôt pour ne pas déplaire, pour "être gentil" et éviter des punitions ou recevoir des récomenses...

 

L'impact possible sur le parent  : frustré, déçu, dépassé face à la non-coopération

 

Tentons maintenant de deviner les besoins et de nous relier avec le coeur à ce qui est important pour l'enfant et pour moi, en tant que parent. (Cet exemple peut aussi se transposer avec les belles-mère, les collègue et les amis)

 

Selon vous, quel pourrait être le besoin qu'un enfant (ou la belle-mère) tente de combler par l'action de ne pas parler, de rester sur place, de se cacher derrière ses mains ou un foulard ?

 

Besoin de confiance,

Besoin de sécurité,

Besoin d'empathie,

Besoin de respect de son rythme

 

Le sens d'agir de la sorte, en se reliant aux sentiments et aux besoins pour soi et pour les autres, est que les besoins sont source de connexion entre nous pour nous comprendre avec empathie, ouverture et bienveillance, plutôt que nous juger et vivre des tensions.

 

Les services de Dialogo vous soutiennent à :

 

 

 

✨ Aspirer-vous à sortir de la culpabilité et d'enfin mettre vos limites avec confiance?

 

✨ Êtes-vous irrité(e) par les conflits et les réactions qui limitent la communication et voulez apprendre des stratégies positives? 

 

✨ Améliorez votre capacité à vivre sainement les émotions de colère, d'anxiété ou de tristesse, même si c'est difficile pour vous de gérer ça au travers de la vie quotidienne.

 

✨ Transformez votre communication pour cesser d'argumenter ou de répéter pour vraiment vivre plus de joie et d'harmonie en famille et en couple.

 

Voici quelques opportunités d'apprendre avec Dialogo :

  • Parents Bienveillants - une formation en ligne et en direct pour développer la relation à soi et à son enfant par l'empathie et l'authenticité.

 

 

  • Inscrivez-vous à l'infolettre de Dialogo pour recevoir d'autre articles de mon Blog

 

  • Partagez-moi votre commentaire sur cet article de Blog, pour me dire quel est l'impact pour vous de me lire.

 

  • Partagez cet article sur vos réseaux sociaux, pour inspirer l'empathie!

 

Oui je veux plus d'information sur les formations offertes!

Cliquez ici

 

 

La timidité, source inépuisable de malheurs dans la vie pratique,

est la cause directe voire unique, de toute richesse intérieure.

- Emil Michel Cioran -

 

Sources :

* https://fr.wiktionary.org/wiki/g%C3%AAne

** http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/figer/33641#jTbe5EqxAzij41lR.99

*** http://www.stresshumain.ca/le-stress/comprendre-son-stress/source-du-stress.html

 

 

 

 

 

Please reload

Articles inspirants
Please reload

Pour nous

contacter

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • LinkedIn Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Facebook Basic Square

© 2015 Carolyne Dupré 

  • LinkedIn Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon